Conférences

En partenariat avec le LBNC, le LIA et la FR Agorantic

Le Master Gouvernance Numérique vous invite à son cycle de conférences

Calendrier

  • 21 mars 2019 , 14h-16h, 2E04 : Faire des Humanités numériques : Stratégies de porteurs de projets et enjeux institutionnels Monia HADDAD, Doctorante en sociologie, PACTE de Grenoble (UMR 5194)
  • 28 mars 2019, 14h-16h, 2E01 : Approche critique de l’Etat-plateforme et de la transformation numérique de l’action publique Clément MABI, MCF de Science de l’Information et de la Communication, UTC de Compiègne, COSTECH (EA2223)
  • 25 avril 2019, 14h-16h, 2E07 : Legaltech et opendata des décisions de justice Bruno DEFFAINS, Professeur d’économie, Université Panthéon Assas, membre senior IUF, Président du pôle numérique cercle des juristes
  • Annoncé:
    Accompagner une mise en conformité
    RGPD : Méthode et cas concrets Alain CURTET, avocat spécialisé
    dans la conformité, ancien directeur juridique du groupe COVEA

Résumés

Faire des Humanités numériques : Stratégies de porteurs de projets et enjeux institutionnels

Monia HADDAD, Doctorante en sociologie, PACTE de Grenoble (UMR 5194)

Les « Humanités numériques » sont souvent assimilées à un phénomène de mode permettant aux chercheurs en SHS d’obtenir des financements. Quelles sont donc les stratégies mises en œuvre par les porteurs de projets en humanités numérique pour les faire aboutir ? Comment
opèrent-ils ces choix stratégiques ? Comment s’imbriquent-ils dans un contexte académique caractérisé, depuis les années 1990, par une dualisation du marché académique, ou encore l’autonomisation des universités ? 

Approche critique de l’Etat-plateforme et de la transformation numérique de l’action publique

ClémentMABI, MCF de Science de l’Information et de la Communication, UTC de Compiègne, COSTECH (EA2223)
Clément Mabi reviendra sur les discours relatifs à la transformation numérique de l’Etat et à la genèse de “l’Etat-plateforme”, ainsi que sur la manière dont le numérique est mobilisé pour gouverner, à partir notamment d’une enquête en cours sur le dispositif “Entrepreneurs d’intérêt général” conduisant à l’introduction de data-scientists dans l’administration française.

Legaltech et opendata des décisions de justice

Bruno DEFFAINS, Professeur d’économie, Université Panthéon Assas, membre senior IUF, Président du pôle numérique cercle des juristes
Filière la plus récente du secteur de la « Tech », les legaltech sont aujourd’hui en plein développement. Après avoir suscité de la défiance, l’utilisation de ces nouvelles technologies au service du droit commence à intéresser de plus en plus d’acteurs et questionne l’évolution du marché et des métiers du droit. L’ouverture des données de justice y est ici centrale.

Accompagner une mise en conformité RGPD : Méthode et cas concrets

Alain CURTET, avocat spécialisé dans la conformité, ancien directeur juridique du groupe COVEA.
La mise en conformité d’un acteur public ou privé avec le règlement général sur la protection des données constitue un vaste et complexe chantier. Il débute par une cartographie des traitements, qui permet de faire le point sur la nature des données utilisées, les finalités considérées et les durées de conservation retenues. Il s’ensuit un examen minutieux des mesures techniques et organisationnelles mises en oeuvre pour assurer le respect du principe de minimisation, l’absence de détournement de finalité ou encore la sécurité du traitement.
A l’aide de plusieurs exemples concrets tirés de sa longue expérience pratique, Maître Curtet présentera les grandes étapes de ce travail de mise en conformité.

Contacts

Fatima ASSOU (Accueil – Secrétariat)

fatima.assou@univ-avignon.fr

Eric SANJUAN (Responsabilité pédagogique)

eric.Sanjuan@univ-avignon.fr

Guillaume MARREL (Responsabilité du Master)

guillaume.marrel@univ-avignon.fr

Scolarité : Bénédicte BLOY

Campus Hannah Arendt – Bâtiment Nord, bureau 0W31

Courriel : benedicte.bloy@univ-avignon.fr

Tél. : 04 90 16 25 09

Présentation

Master pluridisciplinaire de l’UFR-ip Droit, Economie & Gestion, adossé aux laboratoires Biens, normes et contrats (LBNC) et Informatique (LIA), membres de la Fédération de recherche Agorantic.

Objectifs

Le master Innovation, entreprise et société de l’Université d’Avignon, parcours type Gouvernance numérique porte sur les enjeux stratégiques émergents relatifs au pilotage des “data” et à la gouvernance des outils et des données numériques. Avec le développement de l’Open et du Big Data, les données deviennent une préoccupation majeure des organisations publiques et privées qui cherchent à mieux maîtriser leur patrimoine informationnel. Le diplôme vise à former les cadres qui assureront le pilotage des données dans les petites, moyennes et grandes entreprises, les collectivités territoriales et les établissements publics, ou à proposer un complément de formation aux professionnel.le.s en postes sur les enjeux juridiques, politiques et économiques de la production, de la collecte, du stockage, de la protection, de la manipulation, de la fouille, de l’exploitation, de l’analyse, de l’interprétation et des usages stratégiques des données d’activité, de clientèles ou d’usagers.

Métiers de responsable des données d’entreprises et d’organisations (Chief data officer) :

  • audit et gestion des données de l’organisme impactant son fonctionnement
  • gestion de la propriété des données et application de la réglementation
  • proposition et mise en oeuvre d’une gouvernance des données
  • valorisation des données internes et identification des plus values potentielles
  • intégration ascendante de la gestion des données par facilitation de processus collaboratifs
  • gestion et analyse des historiques de données de relation clientèle, anticipation des tendances et évolution des moyens de communication
  • détection et analyse des signaux faibles
  • veille technologique, légale et économique de la gestion de données
  • anticipations des risques de perte de compétitivité comparative par émergence de nouveaux moyens de gestion de données ou de bouleversements législatifs
  • mise en oeuvre agile des restructurations des flux de données en concertation avec l’ensemble des collaborateurs

Partenariats :

L’équipe pédagogique pluridisciplinaire mobilisée dans cette formation est principalement rattachée à deux laboratoires :

  • le Laboratoire Biens, Normes et Contrats (LBNC EA3788), pour les enseignants-chercheurs en droit, science politique, sciences économiques et de gestion
  • le Laboratoire d’informatique d’Avignon (LIA EA4128) pour les enseignants-chercheurs en informatique.

La recherche pluridisciplinaire sur laquelle repose la formation se développe également dans le cadre de la FR Agor@ntic (FR3621).

La création de ce parcours type Gouvernance numérique repose également sur des relations de partenariat avec des organismes privés et publics régionaux et nationaux, qui ont vocation à s’étendre à partir des réseaux des intervenants, des enseignants-chercheurs et des anciens étudiants, ainsi que dans le cadre des travaux des étudiants proposés dans les ateliers de mise en situation et de la validation des stages de fin de formation. Les partenariats se traduisent par la proposition de cas pratiques pour les ateliers de mise en situation, l’accueil des stagiaires, des interventions comme formateurs, la participation au comité de perfectionnement, des offres d’emplois, le financement de la recherche.

Admission

Niveau de recrutement : Bac + 3

  • M1 : Niveau licence, sélection sur dossier
  • M2 : La validation des deux semestres de la première année du M1 constitue un droit à inscription en M2
  • VAP et VAE possibles : dossiers étudiés au cas par cas

Pré requis

Une maîtrise du français littéraire et de l’anglais technologique est nécessaire pour suivre les enseignements. La connaissance d’une troisième langue est un atout. Trois voies d’acquisition des compétences ci-dessus sont proposées selon les compétences acquises en licence :

  • Droit, AES ou Économie-gestion : l’ensemble des savoir-faire sera acquis en partant des notions de droit, de sociologie, d’économie et de gestion afin d’acquérir une expertise technologique basée sur les usages.
  • Informatique, mathématiques ou statistique : l’analyse et la description des logiques économiques en oeuvre et des évolutions législatives seront abordées sur le base d’une étude approfondie des réseaux complexes apparus avec le Web 2.0.
  • Sciences humaines, linguistique, philosophie, histoire de l’art et sciences de l’information : l’ensemble des notions sera abordé à partir d’une analyse comparative des données numériques existantes et de la constitution d’une veille scientifique et technologique sur tous les aspects de la gouvernance numérique.

Le recrutement veillera à un équilibre de ces trois profils. Les projets collaboratifs accompagnés par une équipe d’enseignants-chercheurs reconnus pour leurs pratiques pluridisciplinaires permettront à chacun de se familiariser et d’appréhender la diversité des approches de la gouvernance des données. La formation requiert donc une ouverture d’esprit et un réel intérêt pour la complémentarité des profils scientifiques. Tout responsable de données est amené à évoluer très rapidement à partir de son socle de compétences. La Fédération de recherche Agorantic offre un cadre institutionnel adapté à l’exercice de cette polyvalence.

Dates d’ouverture et de fermeture pour le dépôt des candidatures :

Mentions de licences conseillées pour l’accès au M1 :

  • AES
  • Droit
  • Science Politique
  • Économie et Gestion
  • Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales
  • Informatique

Critères d’examen des dossiers :

Evaluation relative du niveau académique des dossiers de candidature par l’équipe pédagogique, à partir des pièces suivantes :

  • C.V.
  • Lettre de motivation
  • Relevés de notes des trois années de licence
  • Toutes pièces relatives à l’expérience professionnelle du candidat (emploi et/ou stage), le cas échéant.
  • Les étudiants internationaux doivent également fournir un certificat de compétence en langue française de niveau C1 (CECRL).
  • VAP et VAE possibles : dossiers étudiés au cas par cas. Toutes les inscriptions en formation continue (M1 ou M2) se font après sélection sur dossier de candidature (M1) ou dossier de validation d’études (M2) et nécessitent des frais d’inscription spécifiques.

Capacités d’accueil :

  • Au niveau du M1 : 25
  • Au niveau du M2 : 25

Inscription :

A l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, les procédures de pré-inscription et d’inscription se font en ligne sur le site, consulter la rubrique “Inscriptions”:

Intervenants

Ils ont accepté d’intervenir dans le master pour enseigner leurs savoirs et partager leur expérience professionnelle.

Droit

Maître Lionel Fouquet

Maître Véronique Marcel

Sciences des données

Jean Valère Cossu

  • Site personnel 
  • SociétéMyLI
  • Enseignements: Audit des données, Gestion des objets connectés

Compétences

Sortie de formation :

  • Bac+5
  • Niveau V

Poursuites d’études :

  • Doctorat en droit
  • Doctorat en science politique
  • Doctorat en sciences économiques

Compétences :

Le master valide des compétences à la fois techniques, méthodologiques, organisationnelles et comportementales, réparties en 4 blocs, dont 3 thématiques et 1 transversal.

 

Bloc 1 – Droit des données : Savoir piloter la stratégie de mise en conformité et de sécurisation du patrimoine de données de et pour une organisation dans l’évolution réglementaire

  • Compétences de pilotage réglementaire. Ce professionnel :
    • ajuste la politique de l’organisation à l’évolution réglementaire (production, traitement, stockage des données internes et externes)
    • définit et met en place la stratégie de valorisation des données
  • Compétences de veille juridique et de conseil. Ce professionnel :
    • maîtrise le droit des données et ses fondements juridiques
    • réalise la veille réglementaire et législative, y compris droits fondamentaux et  fiscalité
    • conseille et informe en matière de propriété intellectuelle, droit des réseaux et des technologies de recueil, traitement et diffusion de données
    • conduit les actions de sensibilisation interne à l’impératif de conformité
  • Compétences de sécurisation réglementaire et éthique. Ce professionnel :
    • conduit les diagnostics réglementaires de la politique des données de l’organisation
    • pilote le contrôle de la conformité des données, des procédures et des actes juridiques
    • garantit la protection des données internes
    • identifie et comprend les questions déontologiques et éthiques posées par les données

Bloc 2 – Digital business : Savoir ajuster, optimiser et valoriser les dispositifs informationnels d’une organisation publique ou privée dans son environnement économique et sociétal

  • Compétence de valorisation des données. Ce professionnel :
    • pilote et contrôle les dispositifs de collecte des données
    • visualiser, résumer et analyser les données
    • maîtrise des sources de données extérieures et leur possible effet de levier
    • maîtrise de l’opportunité de l’usage de méthodes prédictives (intelligence artificielle)
  • Compétences d’analyse de offre informatique en ligne. Ce professionnel :
    • décryptage des modèles technologiques et des logiques de financement
    • gestion des risques de l’impact des dispositifs numériques sur les ressources humaines
  • Compétence d’anticipation des usages numériques dans l’organisation
    • sait analyser les pratiques de communications internes et externes
    • contrôle leur traçabilité et leur archivage
    • organise les accès aux données

Bloc 3 – Open data : Savoir piloter un projet d’open data au sein d’une administration ou collectivité ouvrant ses données, ou comme chef de projet d’un prestataire

  • Compétences de planification. Ce professionnel :
    • assure la veille des obligations réglementaires et des usages des données ouvertes
    • définit et priorise les données à ouvrir et les besoins de contextualisation (métadonnées)
    • gère les appels d’offre d’ouverture des données
  • Compétences d’accompagnement technique. Ce professionnel :
    • définit, suit et évalue l’accessibilité des données ouvertes (formats, spécification, dépots, interfaces)
  • Compétences de développement / valorisation du service de données. Ce professionnel :
    • documente le service de données et met en avant des cas d’usage
    • identifie les relais (agences publiques et privées, développeurs, associations) entre fournisseurs et usagers et les mobilise
    • utilise des outils de reporting pour suivre l’utilisation du service

Bloc 4 : Transversales  :

  • Capacités d’analyse de la digitalisation dans l’économie contemporaine et du numérique comme innovation technologique et secteur d’activité
  • Capacités de réflexivité sur les usages sociaux et les enjeux politiques et sociologiques de la quantification et des données massives et ouvertes
  • Capacités managériales de conduite de projets et d’accompagnement au changement
  • Capacités relationnelles et communicationnelles de pilotage
  • Capacités linguistiques à travailler dans un contexte international

Consultez aussi la fiche nous choisir sur le site de l’université.

Organisation

Programme de formation sur 4 semestres.

Les objectifs de formation impliquent une organisation pluridisciplinaire du diplôme articulant

  • le droit du numérique, de la propriété intellectuelle, et des données personnelles et administratives pour la maîtrise des cadres juridiques relatifs aux « data » et de leur actualisation
  • les sciences sociales et en particulier la sociologie, la science politique et l’économie du numérique et des données pour l’acquisition d’une solide connaissance de l’environnement économique, politique et sociale de l’essor des SI, de l’Open data et du Big data,
  • les sciences de gestion pour le pilotage stratégique des données,
  • les statistiques et l’informatique pour la familiarisation avec les concepts, les modèles et les instruments d’extraction, de manipulation et d’exploitation des données.

La formation se déroule sur 4 semestres. Elle comprend 751h réparties sur les 3 premiers semestres suivies par un stage de 6 mois. Elle se déroule de septembre à juin en M1 et de septembre à septembre en M2. L’enseignement privilégie l’approche par compétences et l’apprentissage coopératif dans des ateliers de conduite de projets et de mise en situation individuelle et collective encadrés par des enseignants-chercheurs ou des professionnels. Le stage de fin de formation donne lieu à la rédaction d’un mémoire validé à l’issue d’une soutenance.

Trois compétences professionnelles clés sont proposées : Droit des données, Digital business et Open Data. Les enseignements relatifs à ces compétences sont regroupés sur 7 semaines par semestre sur un rythme alterné régulier d’une semaine sur trois. Entre ces semaines de regroupement, un accompagnement continu des étudiants est réalisé dans le cadre des compétences transversales (sociologie, économie, langues) et par l’intermédiaire de la plateforme pédagogique, de manière à faciliter l’accueil des publics de Formation Toute au Long de la Vie désireux de suivre tout ou partie du Master Gouvernance Numérique.

Évaluation :

Le candidat est évalué, dans chaque Unité d’enseignements, par un examen terminal et/ou par un contrôle continu. Les règlements d’examens seront rendus publics au début de chaque année universitaire.

Admission

Niveau de recrutement : Bac + 3

  • M1 : Niveau licence, sélection sur dossier
  • M2 : La validation des deux semestres de la première année du M1 constitue un droit à inscription en M2
  • VAP et VAE possibles : dossiers étudiés au cas par cas

Pré requis

Une maîtrise du français littéraire et de l’anglais technologique est nécessaire pour suivre les enseignements. La connaissance d’une troisième langue est un atout. Trois voies d’acquisition des compétences ci-dessus sont proposées selon les compétences acquises en licence :

  • Droit, AES ou Économie-gestion : l’ensemble des savoir-faire sera acquis en partant des notions de droit, de sociologie, d’économie et de gestion afin d’acquérir une expertise technologique basée sur les usages.
  • Informatique, mathématiques ou statistique : l’analyse et la description des logiques économiques en oeuvre et des évolutions législatives seront abordées sur le base d’une étude approfondie des réseaux complexes apparus avec le Web 2.0.
  • Sciences humaines, linguistique, philosophie, histoire de l’art et sciences de l’information : l’ensemble des notions sera abordé à partir d’une analyse comparative des données numériques existantes et de la constitution d’une veille scientifique et technologique sur tous les aspects de la gouvernance numérique.

Le recrutement veillera à un équilibre de ces trois profils. Les projets collaboratifs accompagnés par une équipe d’enseignants-chercheurs reconnus pour leurs pratiques pluridisciplinaires permettront à chacun de se familiariser et d’appréhender la diversité des approches de la gouvernance des données. La formation requiert donc une ouverture d’esprit et un réel intérêt pour la complémentarité des profils scientifiques. Tout responsable de données est amené à évoluer très rapidement à partir de son socle de compétences. La Fédération de recherche Agorantic offre un cadre institutionnel adapté à l’exercice de cette polyvalence.

Dates d’ouverture et de fermeture pour le dépôt des candidatures :

Mentions de licences conseillées pour l’accès au M1 :

  • AES
  • Droit
  • Science Politique
  • Économie et Gestion
  • Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales
  • Informatique

Critères d’examen des dossiers :

Evaluation relative du niveau académique des dossiers de candidature par l’équipe pédagogique, à partir des pièces suivantes :

  • C.V.
  • Lettre de motivation
  • Relevés de notes des trois années de licence
  • Toutes pièces relatives à l’expérience professionnelle du candidat (emploi et/ou stage), le cas échéant.
  • Les étudiants internationaux doivent également fournir un certificat de compétence en langue française de niveau C1 (CECRL).
  • VAP et VAE possibles : dossiers étudiés au cas par cas. Toutes les inscriptions en formation continue (M1 ou M2) se font après sélection sur dossier de candidature (M1) ou dossier de validation d’études (M2) et nécessitent des frais d’inscription spécifiques.

Capacités d’accueil :

  • Au niveau du M1 : 25
  • Au niveau du M2 : 25

Inscription :

A l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, les procédures de pré-inscription et d’inscription se font en ligne sur le site, consulter la rubrique “Inscriptions”: